COMMENT REDUIRE L’EMPREINTE ENVIRONNEMENTALE DES DATA CENTERS ?

Le secteur du numérique figure parmi les secteurs les plus énergivores. Constitué de 34 milliards d’équipements, de plus de 4 milliards d’utilisateurs, auxquels s’ajoutent les infrastructures réseau et les data centers, il est responsable de 2,3 % des émissions de gaz à effet de serre au niveau mondial (Gesi Smarter 2030).

Concernant l’impact environnemental des data centers, ces derniers participent à hauteur de 1 % de la consommation électrique mondiale[1] et de 0,5 % des émissions de CO2 (GreenIT).

Entre 2010 et 2018, leurs performances ont connu un développement phénoménal. Selon une étude menée par Science[2], les capacités de stockage ont été multipliées par 25, le trafic réseau par 10 et les quantités de calcul ont augmenté de 550 %. Cette activité a généré une croissance de la consommation d’énergie de 6 %. Même si cette hausse reste mesurée au regard de l’explosion du volume de données échangées et stockées, il faut continuer à œuvrer pour inscrire les data centers dans un cycle toujours plus vertueux et respectueux de l’environnement.

Pour cela, il est indispensable de suivre les 3 résolutions suivantes :

1.Innover grâce à un design vertueux pour diminuer la consommation liée au refroidissement

Les équipements informatiques génèrent beaucoup de chaleur. Un data center dédie en moyenne la moitié de sa consommation d’électricité à la climatisation. Afin de réduire cette consommation énergétique, des solutions peuvent être intégrées dès la conception des infrastructures : le confinement thermique des flux (allée chaude vs. allée froide) qui permet de répartir la température uniformément ; le free cooling direct qui utilise directement l’air extérieur pour refroidir les salles informatiques ; et l’utilisation de data centers modulaires pour ajouter des modules en fonction des besoins de consommation. Cette dernière solution, agile et économique, améliore considérablement le PUE (Power Usage Effectiveness), c’est-à-dire le ratio entre l’électricité consommée par le data center et celle consommée par ses équipements.

2. Maîtriser les fondamentaux en matière de normes, d’indicateurs clés et de qualité de l’énergie

Pour diminuer l’impact sur l’environnement, il est indispensable de viser une amélioration constante, de suivre et de s’engager.

Cela passe notamment par le respect des normes environnementales. Pour le secteur des data centers, 4 normes s’illustrent : ISO 14001 pour évaluer et maîtriser l’impact des activités sur l’environnement ; lSO 50001 pour le management de l’énergie ; Code Of Conduct for Data Centers pour l’amélioration de l’efficience énergétique ; et LEED (Leadership in Energy and Environmental Design), un système de standardisation des bâtiments à haute qualité environnementale.

Pour optimiser l’impact énergétique d’un data center, il convient de définir des indicateurs de suivi et de performance tels que la consommation d’énergie et d’eau ainsi que la quantité de déchets propres à chaque centre de données. En parallèle, il est recommandé de suivre 4 autres indicateurs indispensables à la surveillance et la mesure de la performances technique, énergétique et environnementale :

– le PUE, un indicateur connu et reconnu qui traduit l’efficacité énergétique des data centers ; l’objectif est de tendre vers un ratio le plus proche de 1

– le Carbon Usage Effectiveness (CUE) qui mesure la quantité de gaz à effet de serre produite par data center ;

– le Water Usage Effectiveness (WUE) qui détermine la quantité d’eau utilisée par site ;

– le bilan carbone valorisé en Kg eqCO² qui calcule les émissions de gaz à effet de serre.

La qualité de l’énergie est également un point clé sur lequel une attention particulière doit être portée. La majeure partie de l’électricité doit être produite au niveau national et certifiée d’origine renouvelable ou, à minima, s’assurer que l’électricité consommée par les data centers corresponde à 100 % d’électricité d’origine renouvelable injectée dans le réseau du fournisseur d’électricité.

3. Optimiser la performance environnementale de son centre de données grâce à une méthode globale de mesure et d’analyse du cycle de vie

Pour suivre au quotidien les principaux indicateurs de performance environnementale, alimenter les reportings internes et piloter intelligemment les ressources en fonction des objectifs, il est essentiel de se munir d’un logiciel de DataCenter Infrastructure Management (DCIM).

La solution D4 Smart DC de DATA4, permet d’accéder à une visibilité en temps réel de l’impact environnemental de son espace d’hébergement et de ses équipements IT avec des indicateurs portant sur la consommation d’énergie et d’eau, les émissions de gaz à effet de serre et l’utilisation des ressources naturelles. L’objectif de la solution Smart DC est de permettre au fournisseur de services de colocation de mesurer l’impact environnemental de ses infrastructures et à ses clients de mesurer l’impact de leurs équipements IT. De surcroit, cette transparence est totale puisqu’elle offre une vue sur l’ensemble du cycle de vie, de la conception à la construction et à l’exploitation, et ce en conformité avec les normes ISO 14000 et ISO 14040.

En conclusion, une solution de pilotage avancée constitue un enjeu fondamental pour tout opérateur de data center qui souhaite offrir à ses clients un véritable outil d’aide à la prise de décision pour une meilleure maîtrise des risques et de leur anticipation et pour l’optimisation des ressources en identifiant celles qui sont sur- ou sous-utilisées.

D’ici 2025, au niveau mondial, le nombre d’utilisateurs aura augmenté de 1,1 milliard, la consommation d’énergie sera multipliée par 2,9, la consommation d’électricité par 2,7 et les émissions de gaz à effet de serre par 3,1 (Etude Empreinte Environnementale du Numérique Mondial). Il est essentiel pour l’ensemble de la filière data center que ses acteurs mettent tout en œuvre pour limiter et maîtriser ces hausses, en adoptant les trois bonnes pratiques décrites ci-dessus.

Téléchargez notre infographie présentant des conseils quant à l’ensemble du cycle de vie du centre de données afin de minimiser son impact écologique.

 

[1] https://www.connaissancedesenergies.org/la-consommation-electrique-des-data-centers-t-elle-ete-surevaluee-200304

[2] https://www.greenit.fr/2020/03/04/data-center-seulement-6-de-hausse-en-8-ans/