Une approche holistique du développement durable


Tout comme la qualité et l’évolutivité, le développement durable est l’un des trois piliers de Data4. Cela a toujours fait partie de nos priorités, mais il n’y avait pas d’organisation centralisée du programme jusque-là. Nous avons donc décidé qu’il était temps de créer notre programme de développement durable, Data4Good, qui s’articule autour de quatre grands axes : l’environnement, nos collaborateurs, l’innovation et la communauté.

Jérôme Totel, Group Innovation & Transformation Director

Avant toute chose, nous estimons qu’il nous revient de soutenir une transition numérique durable. Nous ne pouvons indéniablement plus nous passer des data centers. Véritables piliers du monde digital, ils soutiennent la transformation numérique des économies et de la société dans son ensemble. D’après la revue Science, la consommation énergétique totale des data centers a augmenté de seulement 6 % entre 2010 et 2018 pendant que le volume des capacités informatiques faisait un bond de 550 % grâce aux performances des équipements informatiques et de l’infrastructure des data centers.

Nous sommes convaincus d’avoir un rôle à jouer aux côtés de nos partenaires et de l’écosystème tout entier pour optimiser l’empreinte écologique globale du secteur informatique. Il nous incombe également de réduire autant que possible notre consommation d’énergie, de ressources terrestres rares, d’eau, etc. Nous devons en outre diminue nos émissions de gaz à effet de serre [GES] pour lutter contre le réchauffement climatique. C’est donc un projet d’envergure que nous menons en interne, aussi nous prenons de nombreuses mesures pour atteindre cet objectif.

Amélioration de l’empreinte écologique

La plupart du temps, les impacts environnementaux ne sont perçus qu’au travers du prisme des émissions de GES, mais celles-ci ne représentent en réalité qu’une part de notre empreinte. C’est pour cette raison que nous avons décidé d’adopter une approche globale couvrant le cycle de vie de nos data centers de bout en bout. D’autres KPI [indicateurs de performance clés] comme la consommation d’eau, l’écotoxicité, l’utilisation de ressources minérales et l’impact de la construction doivent être pris en compte. Ce n’est qu’une fois ces chiffres en main que l’on sait où agir.

Ce type d’analyse du cycle de vie est primordial. Sans visibilité complète de l’impact de la construction, du fonctionnement opérationnel et du recyclage, on a parfois tendance à se concentrer exclusivement sur les émissions de GES.

Nous menons en outre deux grandes actions pour réduire au maximum nos émissions de GES. D’un côté, nous utilisons de nouvelles technologies comme le béton bas carbone, le free cooling ainsi que d’autres innovations. De l’autre, nous améliorons l’efficacité énergétique de nos data centers.

Pour ce faire, nous travaillons sur de nombreuses technologies, notamment la création de jumeaux numériques pour nos data centers. Nous avons pour cela décidé de mettre à profit les données récoltées par nos 5 000 à 10 000 capteurs installés dans chaque data center et en les combinant autant que possible à l’intelligence artificielle pour optimiser notre consommation énergétique.

Un plan d’amélioration continue pour réduire la consommation énergétique des centres de données

Grâce à son plan d’amélioration continue innovant, Data4 a déjà réussi à réduire de 20 % la consommation énergétique de ses data centers au cours des 10 dernières années. Notre analyse du cycle de vie nous fournit non seulement des renseignements précieux sur les impacts tels que l’épuisement des ressources abiotiques et les émissions de particules fines, mais elle nous permet aussi d’identifier des domaines d’action à fort impact comme l’amélioration des systèmes de refroidissement, des générateurs et des batteries.

Le client doit cependant lui aussi assumer une part de responsabilité. En décidant par exemple de prolonger la durée de vie de ses équipements informatiques, il contribue à réduire considérablement ses émissions de GES.

Pour cette raison, nous avons décidé de soutenir nos clients en leur procurant des KPI relatifs à l’impact environnemental de leur S.I. afin de les aider à prendre les bonnes décisions. Ils disposent d’un portail unique qui leur offre une visibilité totale sur l’impact environnemental de leur espace d’hébergement et de leurs équipements informatiques.

Vers la neutralité carbone des data centers d’ici 2030.

Nous avons atteint la neutralité carbone des Scopes 1 et 2 au regard des émissions de GES en 2021. Cela couvre respectivement les émissions directes liées à nos activités ainsi que les émissions indirectes liées à la consommation énergétique.

Pour compenser les émissions résiduelles de GES des Scopes 1 et 2 que nous n’avons pas pu réduire, Data4 a choisi de travailler avec un acteur forestier majeur, FRANSYLVA, qui s’engage depuis 70 ans auprès de plus de 50 000 propriétaires forestiers, représentant 2,5 millions d’hectares boisés, soit près de 25% de la surface des forêts privées françaises.

Les projets de boisements soutenus par Data4 pour des forêts dans les Pays de la Loire et l‘Est de la France, certifiés PEFC en gage de gestion durable et s’inscrivant également dans le cadre du label « Bas Carbone » du Ministère de la Transition Ecologique La reforestation ne contribue pas seulement à séquestrer le CO2 en créant des puits naturels de carbone, elle possède aussi de nombreuses autres vertus telles que protéger la biodiversité locale et créer de l’emploi.

Pour parfaire nos efforts, nous avons également rejoint le Climate Neutral Data Centre Pact, une initiative regroupant diverses entreprises du secteur informatique avec un objectif commun : devenir neutre en carbone en 2030. À travers ces nombreuses mesures, nous mettons réellement tout en œuvre pour agir en faveur du développement durable pour la décennie à venir et au-delà.