LE DATA CENTER, MOTEUR DES INTERACTIONS NUMERIQUES MONDIALES

L’être humain produit et consomme une incroyable quantité de données. Numérisation de l’information, productions intellectuelles, recherches Internet, envoi d’emails, contenus photo et vidéo, objets connectés, etc.

En parallèle, la crise sanitaire actuelle n’a fait qu’accroître la production et l’utilisation de données numériques, et a obligé les entreprises à relever des défis informatiques majeurs. Que cela passe par l’activation des VPN pour permettre aux collaborateurs travaillant à distance d’accéder aux ressources de l’entreprises et aux différentes applications métier, par le renforcement ou tout simplement le déploiement en masse des outils de communication et collaboratifs performants tels que Teams ou Zoom ou encore par le développement d’espaces collaboratifs virtuels. Les entreprises doivent rapidement mettre en place un modèle d’organisation IT sans failles permettant à leurs collaborateurs de bénéficier des outils numériques adéquats afin de favoriser le télétravail et permettre la continuité de leurs activités stratégiques. Par ailleurs, il est clair que la hausse de la bande passante mondiale déjà impactée par la révolution numérique et le développement exponentiel de l’IoT, alliée à une demande croissante de contenus de la part des personnes confinées, engendre une nouvelle masse de données considérable et requiert des réseaux toujours plus puissants.

Comment toutes ces données sont-elles acheminées ?

Lorsqu’une personne achète en ligne, regarde une série sur son téléphone ou envoie un email, l’ensemble de ces informations est opéré par les data centers.

Les données transitent en effet par les réseaux et les systèmes de communication (câbles, fibres, routeurs, …) et sont stockées pour traitement dans les ser

veurs de stockage, les serveurs d’applications ou de bases de données. Elles retournent ensuite vers l’internaute via le réseau Wi-Fi ou la fibre/DSL pour le commerce en ligne, le réseau mobile pour les emails et enfin la fibre/DSL et le réseau Ethernet pour la VOD.

 

Quel est alors le rôle clé des data centers en tant que support de l’informatique mondiale ?

L’ensemble de ces données sont généralement stockées et rendues disponibles dans le Cloud, ce qui ne signifie pas pour autant qu’elles ne sont pas hébergées par des infrastructures matérielles. Elles sont bel et bien stockées au sein d’infrastructures gérées par des tiers sur des sites distants, les data centers, auxquels les entreprises peuvent accéder via des connections Internet. Ces derniers sont des emplacements physiques centralisés qui fédèrent et concentrent des équipements informatiques et des réseaux éprouvés. Leur rôle est de collecter, stocker, traiter, distribuer ou permettre l’accès à l’ensemble de ces données. Plus concrètement, les data centers hébergent des sites Web, exécutent des services de messagerie électronique et de messagerie instantanée, fournissent des applications dans le Cloud, activent des transactions électroniques, alimentent les communautés de jeux en ligne, …

Des hubs de communication évolutifs aux vocations distinctes

Les data centers sont constitués d’un regroupement d’équipement informatiques ou « fermes de serveurs » interconnectés à haute performance ainsi que de systèmes de stockage, hébergés dans des salles informatiques ou au contraire dans des campus entiers de data centers ; ils sont modulaires et évoluent en fonction des besoins des clients. Par exemple, des groupes de serveurs peuvent être dédiés à des typologies spécifiques d’applications, exécuter une simple tâche ou encore être destinés à des clients particuliers. Les réseaux et solutions télécoms (commutateurs, routeurs, câbles, fibres, …) qui équipent le data center sont essentiels pour maintenir la communication avec le monde extérieur ainsi qu’entre serveurs et équipements. Ils redirigent du trafic pour éviter les goulets d’étranglement ou encore activent des systèmes de redondance pour garantir la continuité d’activité. Les data centers sont dotés d’arrivées télécom très haut débit (connexions Internet, liens hauts débits, etc) et proposent souvent plusieurs fournisseurs de services Internet (FAI) et d’opérateurs télécom pour offrir un partage de charge et une redondance additionnelle.

Des infrastructures résilientes et sécurisées qui garantissent la continuité de service

Les data centers doivent maintenir un service rapide, ininterrompu et assurer un fonctionnement 24h/24 et 7j/7 pour permettre aux entreprises d’assurer la continuité de leurs activités en toutes circonstances. Comme ils traitent d’informations sensibles ou propriétaires, les sites sont physiquement sécurisés, fiables, résilients et dotés des dernières technologies. De plus, des systèmes logiciels assurent à distance la surveillance de l’équipement et mesurent les performances en temps réel sans nécessiter de présentiel sur site.

L’éco-responsabilité : un enjeu clé pour le secteur du data center

La prise de conscience écologique est également au cœur des préoccupations des professionnels du secteur. Outre les enjeux de connectivité, de continuité d’activité et de sécurité, les data centers sont également soumis à des impératifs en matière d’efficacité énergétique et de respect de l’environnement. Face aux fortes densités thermiques qu’ils génèrent et qui évoluent selon le type d’équipements et les fluctuations climatiques, ils doivent disposer des meilleures technologies de refroidissement et de climatisation tout en maintenant une haute efficience énergétique via l’adoption croissante d’énergies renouvelables. Chez DATA4, nous sommes convaincus que le rôle des data centers est également de sensibiliser nos clients à ces enjeux environnementaux. C’est pourquoi, via notre offre Smart DC, nous avons fait le choix d’une approche novatrice et exclusive en concevant des bâtiments intelligents appelés « smart data centers » qui conjuguent amélioration de l’expérience utilisateur avec la garantie d’une excellence opérationnelle et l’optimisation de la consommation d’énergie et des ressources de ces derniers. Cette approche nous permet de sensibiliser nos clients sur l’impact écologique de leurs infrastructures en leur fournissant des indicateurs de performance et environnementaux.

Face au contexte de pandémie actuel, les demandes des clients pour des interconnexions additionnelles urgentes et la hausse du trafic Internet permettent au secteur de mesurer à court terme sa capacité à gérer ces nouveaux besoins inattendus pour assurer une continuité de service et prendre les mesures adéquates en conséquence. A plus long terme, le développement des initiatives de télétravail, télémédecine, ou encore des apprentissages scolaires numériques pourraient s’accélérer. Dans ce contexte, la hausse des données va s’accélérer et le rôle du data center va encore se renforcer pour continuer à assurer la continuité et le support sécurisé des opérations des entreprises et l’accès en temps réel aux informations et données mondiales.