Green data centers, pour des data centers moins énergivores

Il y a une dizaine d’années encore, les entreprises hébergeaient les serveurs dans leurs propres locaux tandis que la grande majorité des particuliers gardaient leurs données numériques sur leur micro-ordinateur, au niveau local. Mais aujourd’hui, professionnels et particuliers peuvent profiter des datas centers pour stocker leurs données numériques en toute sécurité et hors de leurs propres locaux. On désigne par data center ou centre de traitement des données en français, un espace physique – une simple pièce ou tout un bâtiment – qui abrite un grand nombre de serveurs. De nombreux data centers peuvent aujourd’hui accueillir des milliers de serveurs. D’après les estimations, les data centers pourront stocker 4 fois plus de données numériques d’ici 2021. Ce fort développement des data centers est notamment porté par le Cloud Computing. Également appelé nuage informatique ou informatique dématérialisée, le Cloud Computing est une pratique numérique récente qui permet d’accéder à des données numériques stockées sur des serveurs distants via internet. Et ce, où que l’on soit : depuis son domicile, à son lieu de travail, en vacances…

 

Data Centers : comment réduire leur impact sur l’écologie ?

 

D’après les statistiques, si le numérique en général consommait environ 10 % de la production électrique mondiale en 2015, les data centers en utilisaient 18 %. En France, la consommation d’électricité des data centers se chiffraient à 3 TWh, soit l’équivalent de plus de la consommation d’électricité de la ville de Lyon. À cause de l’effet joule – dissipation de l’électricité sous forme de chaleur –, la climatisation représente près de la moitié de la consommation d’électricité d’un data center. Afin de diminuer leur consommation électrique et par la même occasion réduire leur impact sur l’environnement, certains data centers privilégient le free cooling, c’est-à-dire le refroidissement naturel basé sur l’air frais extérieur. Facebook a par exemple fait le choix d’installer un de ces data centers en Suède, plus précisément à Luleå où la température moyenne annuelle est de 1,4 °C. Il est également possible de valoriser la chaleur produite en la récupérant pour le chauffage urbain. Aujourd’hui, une piscine publique à Paris, une résidence étudiante à Grenoble et le quartier d’affaires de Val d’Europe utilisent déjà ce système de chauffage.

 

À côté des data centers, les terminaux – ordinateurs, tablettes, smartphones… – et le réseau internet sont également de très grands consommateurs d’énergie. En 2015, il a été constaté que les terminaux étaient 2 fois plus énergivores que les data centers. En ce qui concerne le réseau, la 4G consommait jusqu’à 23 fois plus que le WiFi. Pour réduire la consommation d’énergie liée aux terminaux et aux réseaux, la solution consiste à une prise de conscience individuelle et des comportements responsables de la part de chacun.

 

À propos de DATA4 Group

 

Vous êtes à la recherche d’un opérateur de data centers sur le territoire européen ? DATA4 Group vous propose une quinzaine de data centers répartis en France, en Italie et au Luxembourg. Nous mettons à votre disposition une superficie de pas moins de 121 Ha et des ressources électriques de 146 MW pour accompagner votre croissance sur le continent. Et ce, que vous soyez une entreprise, un fournisseur de services numérique ou encore un opérateur de cloud.

 

Pour le stockage de vos données, nous vous proposons des solutions agiles, évolutives, sécurisées, performantes, mais aussi respectueuses de l’environnement. Selon vos besoins, nous vous offrons des prestations personnalisées allant d’une simple baie à un bâtiment dédié.

DATA4 Group vous aide également à mettre en place de façon sécurisée et performante des environnements informatiques hybrides grâce à sa plateforme de service : le « D4 Digital Hub ». Nous vous offrons également la possibilité d’accéder directement et en privé à plus de 200 opérateurs Télecom, et de destinations Cloud, aux principaux nœuds d’échanges internet en Europe et à d’autres services partenaires tels que le stockage à la demande ou encore le HPC (High Performance Computing).