Tout savoir sur le code de conduite des Data Centers sur l’efficacité énergétique

Un code de conduite pourquoi faire ? Alors que les TIC constituent un facteur clé de l'efficacité énergétique des solutions, le data center reste le point central de la consommation d'énergie des TIC et des émissions de carbone qui en résultent et qui impactent le climat. Concrètement, pratiquement tous les équipements TIC dont dépendent les entreprises et les organismes publics peuvent être montés en rack installé dans un data center ou une salle de serveurs. Ce stockage en racks nécessite de prendre les mesures nécessaires pour éviter le gaspillage et maximiser la production informatique utile pour chaque watt d'énergie consommé par chacun des racks.

Introduction au Code of Conduct for Energy Efficiency in Data Centers

La responsabilité de l’optimisation des ressources est partagée par tous ceux qui utilisent l’outil informatique – utilisateur de bureau, responsable informatique, ingénieur de data center ou particulier ; en effet, parfois sans en avoir conscience, chaque fois que nous utilisons des outils informatiques, nous faisons appel à un ou plusieurs data centers. Le principe du code de conduite européen a pour but de définir les pratiques indispensables pour qu’une organisation s’assure de limiter son impact environnemental lors de ses opérations informatiques.

Le code de conduite proposé par l’Union Européenne pour une meilleure efficacité énergétique (Code of Conduct for Energy Efficiency in Data Centres) consiste en un partenariat entre industriels et la Commission Européenne qui définit les meilleurs pratiques afin de limiter l’empreinte carbone des data centers. Elle permet également l’élaboration d’une stratégie collective d’amélioration de l’efficacité énergétique des data centers à long terme. Les participants au code comprennent des leaders de l’industrie tels que le groupe Telecity, , Siemens, Colt, Hewlett Packard, Microsoft, Vodafone, IBM, Intel et bien sûr DATA4.

Que signifie le code pour les acheteurs de services de colocation, de Cloud et d’hébergement ?

Le code est un indicateur des meilleures pratiques actuelles, de l’efficacité énergétique et des économies de coûts. Le coût de l’énergie s’élève jusqu’à la moitié du coût total de l’espace du data center. Cependant, jusqu’à 50% de l’énergie dépensée est consacré au fonctionnement  d’importants systèmes d’infrastructures auxiliaires tels que le refroidissement, la protection incendie, les systèmes de sauvegarde, la sécurité, la chaine électrique, etc. Le reste est consommé par l’équipement informatique lui-même. Par conséquent, il est pertinent de choisir un data center participant à ce code de référence européenne. Il assure ainsi que le data center choisi met en place les meilleures pratiques pour minimiser le gaspillage. Le bénéfice est double pour l’environnement et pour une meilleure maîtrise des coûts du centre de données.

Qu’est-ce que cela signifie pour les acheteurs de technologie, d’équipement et de services professionnels ?

Les technologies sont en perpétuelle évolution, à un rythme rapide ; le code suit bien évidemment cette tendance- chaque année, les principaux experts de l’industrie de toute l’Europe se réunissent à Bruxelles pour examiner chaque aspect et publier une version de mise à jour. Sélectionner une entreprise qui approuve le code est un bon indicateur de la qualité de la technologie, des conseils et des solutions qui vous sont proposés. Ils reflètent la pointe de l’innovation en matière de construction de conception de centre de données éco-énergétique.

Que signifie le code pour les opérateurs et les propriétaires de centres de données ?

Participer à la conception et l’application du code est l’occasion de tirer parti des compétences existantes, de mieux comprendre l’industrie et de démontrer l’engagement d’une organisation à l’égard du problème du changement climatique lié au fonctionnement du data center. Avec la restriction liée aux normes et avec l’introduction d’une nouvelle législation sur le carbone, le marché libre du carbone et les directives sur l’énergie, émergent sans cesse de nouvelles pressions visant à réduire la consommation d’énergie.

Le code ne constitue cependant pas qu’un simple effort supplémentaire ; les participants ont déjà démontré que cette démarche permettait d’économiser de l’argent. Les initiatives menées pour améliorer l’efficacité énergétique constituent souvent un retour sur investissement rapide ou sont même autofinancées. Le code représente également l’occasion pour l’industrie de témoigner de sa volonté de s’auto-réglementer et de s’engager vers des objectifs d’envergure au plan national ou international.

[Livre blanc] Data Centers : la première brique d’un numérique durable