Mieux prévoir les incidents au sein des data centers

Depuis plus d’un an, DATA4 utilise et déploie un outil en temps réel dont la fonction est d’informer ses clients sur le bon fonctionnement de leur informatique, leur impact environnemental et leur consommation.

A l’avenir, de nouveaux logiciels permettront de piloter les data centers et prévenir d’éventuels incidents. Parmi eux, les surcharges susceptibles de causer des pertes de temps d’exploitation, les défauts de puissance ou de connectivité des ressources informatiques entre elles deviendront évitables.

De nombreux cas de figure peuvent mener à un incident. Par exemple, lorsqu’une entreprise fait une campagne de communication et génère une augmentation de trafic sur son site web, ses serveurs sont sollicités plus qu’à l’accoutumée et peuvent provoquer une augmentation de la consommation de puissance. Si le disjoncteur prévoit une puissance maximale autorisée, le système peut quant à lui tomber en panne à cause de cette surexploitation inhabituelle, met en garde, Jérôme Totel vice-Président en charge des Produits, chez l’opérateur de datacenters DATA4. Un incident peut survenir et porter atteinte à l’image de l’entreprise ».

D’après lui, il est indispensable pour les entreprises d’être informées rapidement, simplement et automatiquement d’une situation anormale. « En général, optimiser la répartition des applications par le biais d’autres racks ou serveurs permettrait aisément de prévenir les pannes à condition de pouvoir contacter à temps les bons interlocuteurs. »

La souplesse du temps réel

DATA4, avec son offre Smart DC Infrastructure, rendra bientôt possible de consulter l’état de fonctionnement de son datacenter et des baies de serveurs n’importe quand. Grâce à des capteurs, une plateforme logicielle centrale affichera en effet les mesures et alertes directement dans l’interface du portail DATA4 ; les utilisateurs pourront ainsi disposer d’une information précise, en temps réel.

« DATA4 a choisi de se différencier de ses concurrents en proposant des outils capables d’améliorer l’excellence opérationnelle de l’informatique de ses clients » précise Jérôme Totel. Dans cette offre est inclus un logiciel édité par Nlyte que Gartner qualifie de leader sur son marché. Testé par quelques entreprises clientes depuis près d’une année, le logiciel est amélioré au fil de leurs retours à DATA4.

« Nous avons veillé à inclure les fonctionnalités de Nlyte dans le portail DATA4. Directement depuis l’interface, à partir de l’onglet SmartDC, chaque client peut disposer d’une vision complète de nos données techniques de gestion du bâtiment. Il lui est possible, par exemple, d’accéder aux données des compteurs électriques, la quantité des câbles reliant leurs baies informatiques à celles de leurs prestataires ou les opérateurs télécoms hébergés chez DATA4 ».

Actuellement, un tiers des datacenters DATA 4 En France et en Italie sont dotés de cette solution et nous prévoyons de la déployer sur tous les datacenters du groupe d’ici à fin 2020. Chaque client aura alors la possibilité d’accéder à toutes les fonctionnalités de l’outil.

D’autres bonnes nouvelles à venir en 2020 avec notamment la volonté pour DATA4 de développer encore son outil SmartDC afin d’offrir à tous ses clients une vision détaillée de leur informatique. Ce service porte le nom de SmartDCIM IT. Grâce à lui, il sera désormais possible de situer avec précision le rack et l’emplacement du rack sur lequel un serveur, un équipement réseau ou une baie de stockage est installée.

« Pour remplacer les fichiers Excel que nos clients consultent actuellement, nous allons proposer des représentations 3D très précises, ajoute Jérôme Totel. Grâce à ces nouvelles vues, nous serons en mesure d’adresser les erreurs humaines susceptibles de survenir lors d’opérations de maintenance. C’est le type d’incident qui se produit le plus (80%) »

L’information en temps réel actuellement disponible grâce à SmartDC a de nombreux avantages, y compris d’un point de vue environnemental. Car elle s’appuie sur de nombreux modèles mathématiques, la plateforme SmartDC est également en mesure d’évaluer l’impact environnemental d’une entreprise, de bout en bout du cycle de vie de ses matériels hébergés.

« Nos clients pourront ainsi savoir avec exactitude quelle est la consommation en CO2, en énergie, en matières rares ou en eau des matériels informatiques installés depuis leur production jusqu’à leur destruction, » explique Jérôme Totel.

« Nous sommes les seuls à proposer ce niveau de détail ; ces informations sont stratégiques notamment pour la rédaction des rapports d’empreinte carbone nécessaires dans certaines activité », conclut-il.